MINES ParisTech
Accueil Menus

actus / dernières actualités

rechercher une actualité
Partager

Recherche

03/10/2019

Intelligence Artificielle et Santé : deux nouvelles chaires de recherche

Au terme d’un an d’évaluation, les chaires PRAIRIE (PaRis Artificial Intelligence Research InstitutE) portées par Chloé-Agathe Azencott et Thomas Walter sont approuvées. Ces deux enseignants-chercheurs du Centre de BIO-informatique (CBIO MINES ParisTech) voient la qualité scientifique de leurs projets reconnue, soulignant la place de plus en plus importante de l’Intelligence Artificielle dans les recherches menées à MINES ParisTech. Explications.

Intelligence Artificielle et Santé : deux nouvelles chaires de recherche

Deux chaires, deux dispositifs différents

C’est une chaire dite « Tremplin » que va piloter Chloé-Agathe Azencott. Au cœur de son sujet l’analyse de données multi-omiques, compilant tout ce qui peut être mesuré sur le génome. Il s’agira de développer des méthodes permettant de détecter, parmi toutes ces mesures, des biomarqueurs, c’est-à-dire celles qui témoignent de manière fiable de l’existence ou de la sévérité d’une maladie, ou encore de la tolérance ou la réponse à un traitement.

« Ces données comportent énormément de mesures, ce qui est un vrai défi pour le projet. La dimension biomédicale, orientée recherche contre le cancer, est très présente, mais les développements sont aussi méthodologiques et seront transposables aux maladies infectieuses et aux maladies rares », précise Chloé-Agathe Azencott.

> La page personnelle de Chloé-Agathe Azencott

> Son interview au Data Analytics Post 

Thomas Walter, directeur du CBIO, va conduire une chaire « Interdisciplinaire Avancée ». Celle-ci est essentiellement consacrée à la bio-imagerie et comportera  elle aussi des applications en biologie et médecine, ainsi que des contributions méthodologiques. D’un point de vue applicatif, le projet vise une meilleure compréhension de processus fondamentaux en biologie, tel que l’expression des gènes, la génération d’outils pour étudier, comprendre et optimiser des traitements anti-cancéreux, et des outils pour apporter une aide au diagnostic en analysant des biopsies, afin de mieux prédire la réponse aux traitements médicaux.

« Le problème principal est le besoin d’annotations massives, souvent peu réalistes en bio-imagerie. Mes développements méthodologiques porteront exactement sur cet aspect : comment apprendre avec peu d’exemples. Le spectre des applications est assez large, de la recherche fondamentale jusqu’à l’aide au diagnostic. », explique Thomas Walter.

> La page personnelle de Thomas Walter

À propos de PRAIRIE

PRAIRIE est un Institut Interdisciplinaire d’Intelligence Artificielle (3IA) lancé à l’occasion du sommet « AI for Humanity », en mars 2018, par le président Emmanuel Macron. Il réunit l’Université de Paris, le CNRS, Inria, l’Institut Pasteur et l’Université PSL, à laquelle appartiennent MINES ParisTech et l’Institut Curie. Plusieurs entreprises (Amazon, Engie, GE Healthcare…) sont aussi parties prenantes du projet, qui a différents objectifs : contribuer au progrès des connaissances en IA, mener des recherches à fort impact socio-économique, contribuer à la formation. Domaines d’intervention : santé, environnement et transport.

https://prairie-institute.fr

Lier IA, santé et diversité 

« La création de ces chaires est un signe très positif pour la recherche sur l’Intelligence Artificielle et plus particulièrement dans le domaine de la santé, qui est une dimension stratégique pour MINES ParisTech », précise Thomas Walter. « Par ailleurs, c’est une très belle collaboration avec l’Institut Curie, où, au sein de l’UMR 900, deux chaires très complémentaires des nôtres sont aussi lancées : celles d’Emmanuel Barillot et d’Andreï Zinoviev. Une collaboration réussie au sein de l’Université PSL ! ».

Sa chaire sera aussi, pour Chloé-Agathe Azencott, l’opportunité d’agir pour encourager les femmes à s’engager dans des formations et des carrières en rapport avec l’IA. « Je suis co-fondatrice de la branche parisienne de Women in Machine Learning and Data Science, une initiative américaine qui recoupe parfaitement certains objectifs de l’Institut PRAIRIE : l’occasion de prendre la parole et de mener des actions sur ces sujets ». PRAIRIE prévoit en effet des actions de promotions de l’IA en direction des jeunes femmes, depuis le lycée jusqu’au post-doctorat.

Contactez-nous Se rendre à MINES ParisTech Annuaire En savoir plus <